Samuel's Corner

Main Menu

Random Picture

Le centre ville de Vancouver

Le centre ville de Vancouver

Samedi-Dimanche 11-12 Août - Pancakes

Mmmm, miamPas facile de trouver un endroit où manger des pancakes avec du sirop d'érable pour le déjeuner. Si vous désirez vos pancakes avec des saucisses, du lard et des oeufs, pas de problème, mais Daniel et moi n'étions pas trop motivés pour une telle dose de cholestérol de si bonne heure. Nous finissons tout de même par trouver un endroit adéquat, et il y en a pour tous les goûts, puisque Florent peut avoir ses oeufs et ses saucisses. On passe la matinée en ville pour les derniers achats suivis d'un léger dîner, puis c'est déjà le départ pour l'aéroport.

Bienvenue dans la salle d'attente...Une fois la voiture rendue, nous nous rendons au check-in où nous découvrons que notre vol a 6 heures de retard, ce qui plonge Florent dans un état boudeur profond, qu'il faudra contre-attaquer par une partie de carte et une bière. L'attente est longuette, car à 20h00, la plupart des commerces de l'aéroport ferment.

Quelques minutes avant de pouvoir enfin embarquer, un abruti de première, passager sur notre vol, s'engouffre dans un ascenseur réservé au personnel suite à une mauvaise interprétation du signe WC situé juste un dessus. Le fait qu'il ne réapparaisse pas me fait d'abord sourire, mais je réalise que le vol pourrait être encore plus retardé s'il ne se présente pas à l'embarquement ! Finalement, après 15 minutes environ, le voilà qui réapparaît escorté pas deux agents de sécurité. Tout pourrait aller pour le mieux si sa famille, inquiète de ne pas le voir revenir des WC n'était pas partie à sa recherche dans l'aéroport. Peut-être bien un champion du monde!Aïe aïe aïe, mais quels concurrents de classe mondiale, cette famille. Heureusement pour lui femme et enfants rappliquent enfin alertés par les annonces du personnel et on peut enfin embarquer, car le personnel de cabine a enfin fini sa sieste et daigne débarquer, 15min après l'heure prévue pour le départ.

Bien sûr avec plus de 6 heures de retard, impossible de prendre notre correspondance Amsterdam-Genève. Il y a bien un vol plus tard, mais seul Daniel, qui avait fait sa réservation seul, peut le prendre. Etant un groupe de 3, il n'y a plus de place pour Florent, Matteo et moi. KLM nous propose un vol avec Swiss Amsterdam-Zurich/Zurich-Genève, qui nous fait arriver à une heure incroyable à Genève, bien après le dernier train. Nous décidons de n'aller qu'à Zürich, ce qui perturbe complètement le système, du moins pour nos bagages qui veulent absolument aller jusqu'au bout. On nous promet que tout serait réglé. A Amsterdam, on se sépare donc de Daniel, et nous prenons notre vol Swiss à l'efficacité redoutable, qui fait contraste avec le dernier : Prêt à partir à l'heure, nous arrivons même un peu en avance, ce qui fait que les bagages commencent à arriver à l'heure où nous aurions dû atterrir, 21h05. Par chance, nos bagages sont les premiers à sortir, ce qui permet à Matteo de courir prendre le train de 21h16, qu'il arrive juste à attraper. Heureusement pour lui, car c'est le dernier qui lui permette de rentrer à Moutiers. Quant à Florent et moi, nous attendons encore quelques minutes pour prendre notre train. La fatigue se fait sentir, car peu de mots seront échangés durant le trajet. Une fois à la maison, vite au lit avant de retourner au bureau le lendemain matin...