Ah mon beau château…

Trajet : Inverness – Wick : 246 km

Le phare de Tarbat Ness, particulièrement haut comparé aux phares nains qui sont légion en Écosse.

Nous nous dirigeons vers le coin Nord-Ouest de l’Écosse et notre itinéraire passe par une petite station thermale victorienne bien proprette. Le temps est assez étrange, puisque le soleil montre le bout de son nez quelque temps, puis est suivi d’averses assez violentes. Ce phénomène se poursuivra toute la journée. Lors de notre passage sur la jolie péninsule de Portmahomack, nous assistons à un exercice des forces aériennes, avec plusieurs Tornados passant en rase motte sur la côte. Dîner avec le soleil (fait assez rare pour qu’il mérite d’être mentionné) et des mouettes qui semblaient très désireuses de s’attribuer nos restes. Nous étions à deux doigts de jeter à leur “chef” un bout de pain généreusement enrobé de notre terrible moutarde anglaise pour le faire exploser sur place.

De passage à Tain, arrêt obligatoire à la distillerie Glenmorangie pour la visite guidée et la dégustation de ce single malt, figurant parmi les préférés des écossais. Le secret, paraît-il provient du fait que la distillerie possède les alambics les plus hauts d’Écosse.

Dunrobin Castle

On s’arrête ensuite pour une pause photo devant Dunrobin Castle, le plus grand et le plus beau des châteaux des Highlands. Il a un petit air de château français (probablement la raison pour laquelle le GDR lui met 3 “sacs à dos”)qui le rend nettement moins austère que les habituels châteaux écossais. Nous poursuivons jusqu’à Wick, une ville plongée dans la morosité économique qui déteint pas mal sur l’ambiance du centre ville en soirée : assez morne, donc.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

code