De grosses araignées

Départ du Camping un peu après 8h00 direction Roche-Plate. L’itinéraire commence par descendre vers la rivière des galets que nous franchissons à l’aide d’une passerelle de métal. S’en suit une brusque montée à flanc de coteau et au soleil en direction de l’îlet des Lataniers. Le chemin s’enfonce ensuite dans un étroit défilé ombragé, frais et fleuri, qui présente le double avantage de nous rafraîchir et de nous offrir encore un nouveau décor auquel nous ne nous attendions pas. D’ailleurs Slartibartfast a peut-être gagné un prix pour ses fjords de Norvège, mais le façonnage de la Réunion a probablement valu à son auteur un prix tout aussi prestigieux. Puisque l’on aborde le domaine de l’imaginaire, c’est le moment de mentionner que, au vu de son relief tourmenté et des hélicoptères qui s’engouffrent dans d’étroits passages, Matteo et moi sommes convaincus que l’île sert de base secrète au docteur No. Son plan machiavélique n’est pas encore très clair: peut-être s’agit-il d’un laser géant installé au sommet du Piton des Neiges avec lequel le SPECTRE menace de découper un quartier de la lune si les pays de l’OTAN ne versent pas une lourde rançon sous forme de diamants. Ou peut-est-il basé au Piton de la Fournaise qu’il a appris à maîtriser et menace-t-il de tirer des boulets de lave balistiques sur les principales villes européennes? Quoi qu’il en soit, notre itinéraire passe par ces deux points, et nous sommes bien déterminés à mettre un terme aux agissements maléfiques du Docteur No. Ceci dit, revenons à nos moutons…

Au sommet du Ti Col; un peu de repos après une forte montée (mais ce ne fût pas la pire…)

Peu après l’îlet des orangers, la brusque ascension verticale reprend pour atteindre Ti Col le long d’un sentier aux marches presque humaines. Arrivés au sommet, 16 yeux maléfiques nous scrutent: on a beau savoir qu’elles sont inoffensives, mais ces deux immenses araignées (bibes) sont quand même imposantes. La vue vaut — une fois encore — l’effort que nous avons fourni. sur notre droite nous apercevons notre but du jour: Roche Plate ainsi que le fond du cirque de Mafate. Sur notre gauche se déroule l’itinéraire des jours précédents, depuis la roche écrite jusqu’aux îlets traversés la veille.

Vue sur le Nord du cirque de Mafate depuis Ti col. Sur le plateau central trône Grand-Place.

Nous profitons de ce décor grandiose pour pic-niquer, avant d’entamer notre descente sur Roche Plate, où nous trouvons un camping chez l’habitant. Décor grandiose depuis notre petite terrasse, avec vue sur le Bronchard et le village de Roche-Plate. Juste dommage que la douche n’ait que l’eau froide… Après un peu de repos, on part de balader dans les environs pour faire quelques courses, dont une cure de vitamines C avec un jus fraise-banane et 4 oranges que le propriétaire va nous cueillir sur l’arbre et nous apporte avec quelques feuilles, histoire de nous montrer que les oranges poussent sur des arbres, et non dans les filoches de la Migros. Ceci dit, elles manquaient un peu de maturité, mais qu’importe!

Cirque de Mafate depuis Roche Plate. Les quelques maisons au fond, c’est Cayenne où nous avons dormi la veille.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

code