Matteo, Lead Traveler

Cusco – Vallée sacrée – Cusco

Nous avons une chambre au rez-de-chaussée, et avons donc assez vite constaté que question bruit, ce n’était pas l’idéal, car il y a pas mal de passage. Mais le pire arrive à 5h00 du matin, lorsque la cuisine commence à préparer le petit-déjeuner, et surtout à passer les fruits au blender avec insistance pour les transformer en jus (succulents, d’ailleurs, mais au prix de combien de décibels?)

Lama ou Alpaga?

Pour commencer en douceur et s’adapter à l’altitude, nous nous joignons à un tour pour visiter la vallée sacrée. Suite à plusieurs expériences concluantes de Matteo lors de voyages précédents, nous choisissons la compagnie Viator, qui est en fait un agrégateur d’activités à travers le monde. Matteo qui a fait la réservation est désigné “Lead Travler”. Ma fois, c’est lui qui portera la responsabilité au cas où le tour est nul.

Ollantaytambo

Mais ce fut une très belle journée. Nous commençons par visiter une ferme avec des lamas, alpagas et vigognes, histoire de pouvoir les différentier, puis nous arrivons à Pisac pour visiter le marché et voir des cochons d’inde entrain de rôtir. Notre guide reçoit une dizaines de pains, contre la promesse de livrer 10 cochons d’inde lors d’une fête à venir. Nous nous dirigeons ensuite vers Ollantaytambo pour visiter la forteresse. Ensuite vient le repas, qui a été décrit très positivement sur les critiques du tour laissées sur le site de Viator. Mais je suppose que les personnes ayant écrit ces commentaires devaient être américaines. Il n’y avait pas à se plaindre de la qualité ni de la quantité de la nourriture: il s’agissait d’un buffet “all you can eat”. Mais par contre, nous qui nous attendions à un repas typique nous avons été un peu déçus, car c’est un restaurant géant pour touristes dans lequel s’arrêtent tous les groupes faisant le tour de la vallée sacrée. C’était bruyant, et il y avait du monde partout qui se goinfrait; ça en couperait presque l’appétit. En fait, on aurait très bien pu être dans le restaurant d’un hypothétique hôtel de Las Vegas au thème péruvien que ce n’aurait pas été différent.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

code