Pris en charge

Trajet : En car aux îles Orcades

Une rue de Stromness, dans les îles Orcades

Aujourd’hui, nous goûtons aux joies du voyage organisé, puisqu’après notre traversée vers Bruwick sur les îles Orcades, nous montons dans un car qui va nous balader toute la journée. En prime, les commentaires éclairés du chauffeurs, surtout intéressé par le passé militaire des îles, et le rôle du port naturel formé par les îles durant les deux guerres mondiales. Une partie de la flotte allemande s’y saborda lors de la première, et la royal navy y stationna durant la seconde. Un U-boat allemand parvint cependant à se glisser dans l’archipel et à torpiller un navire. Suite à cela, un camp de prisonniers de guerre italiens fut installé sur les îles pour construire des digues entre les îles. Dans leur camp, les Italiens furent autorisés à transformer 2 baraquements en chapelle, et c’est notre premier arrêt de la journée.

En entrant à l’intérieur, force nous est de constater que malgré le rude climat et le travail – non moins rude – de construction des digues, les prisonniers italiens n’avaient pas perdu une miette de leur goût pour le rococo dégoulinant. Il faut tout de même dire que le travail accompli est impressionnant : à l’intérieur, tout est peint en trompe l’oeil.

 

Ring of Brodgar sur les îles Orcades

Deux sites archéologiques rendent la visite des îles très intéressante : Skara Brae, un village préhistorique qui a été habité il y a 5000 ans, et le Ring of Brodgar, un anneau de 27 pierres debout qui en comptaient 60 à l’origine. On passe la fin de l’après-midi à Kirkwall où à 18h00, les jeunes sont déjà pompette (quand c’est pas bourrés comme des barriques).

Il faut aussi mentionner la présence sur l’île d’une race bizarre de moutons à 4 cornes. En plus de la paire tordue qui pousse sur leurs cousins normalement constitués, ces moutons-là possèdent en plus une grande paire frontale qui les rend assez démoniaques.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

code