Arrivée au pied du M’Goun

Haut de la Tessaout-Pied du M’Goun (sud)

Le départ est donné après que Thierry se soit quelque peu débattu avec de la boue en essayant de se nettoyer le pied. Aujourd’hui, le paysage devient plus montagneux, puisque nous avons quitté la vallée de la Tessaout. Et nous montons de plus en plus, passant par un col à 3000 mètres, où nous nous arrêtons pour le picnique de midi.

Culture d’orge tout en haut de la vallée de la Tessaout.

Ensuite, après une petite descente, et une montée, nous atteignons le site de notre campement. N’étant pas à proximité d’une rivière, nous avons droit à la “tente douche” qui demande un peu de dextérité. De plus, Brahim et les muletiers préparent du pain frais à l’aide du four à gaz! L’équipe qui nous accompagne est soulagée d’apprendre que Ramadan ne commence pas demain matin, mais le jour suivant, ce qui fait qu’ils pourront boire et manger pour l’étape de demain, qui sera tout de même la plus longue et la plus pénible.
Brahim nous raconte l’histoire du berger berbère et du Glaoui.

Le wiktionnaire définit glaoui comme:
(Vulgaire) Testicule. S’en battre les glaouis.
Mais selon l’encyclopédie amazighe, on apprend que les Glaouis sont une ligné dynastique de cadis (caids) qui régna sur une partie plus ou moins étendue du sud du Maroc probablement depuis le début du XVIIIe siècle jusqu’à l’indépendance du Maroc en 1956.

Haut Atlas Marocain, à proximité du massif du M’Goun

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

code